Accueil   -   Qui sommes-nous ?   -   Contact

Corse collectivité unique en janvier 2018Le blog du Cours Servais Accueil Actus du Secteur   La Corse, une collectivité unique à compter du 1er janvier 2018


Réclamée depuis longtemps par les nationalistes, la « collectivité unique » de Corse verra le jour le 10 janvier 2018. La Corse rejoindra la Martinique et la Guyane (DOM) qui ont connu une évolution institutionnelle similaire avec la création de deux nouvelles collectivités en lieu et place des conseils départementaux et régionaux. Avec la Corse, il s’agit bel et bien d’une première en France métropolitaine.

Vue de la Corse

Les spécificités du territoire

La Corse est une « île montagne » comportant 800 km de côtes, plus 120 sommets dépassant les 2 000 mètres et une population de 325 000 habitants. Elle est coupée en deux départements depuis 1975. La loi du 2 mars 1982 portant statut particulier de la région Corse dotera ce territoire d’une assemblée territoriale en plus des deux départements.

Sous le poids des revendications, la loi du 13 mai 1991 est venue réformer ce statut en précisant que désormais, la Corse constitue une collectivité territoriale de la République à part entière, à mi-chemin entre une région métropolitaine et une région d’Outre-mer. Ses compétences seront ensuite élargies avec la loi du 22 janvier 2002.

 

2017 : des élections historiques en Corse

Le scrutin de décembre 2017 va donner naissance en janvier 2018 à une « collectivité territoriale unique » à la place des deux conseils départementaux et de la collectivité territoriale (région), et en conformité avec les dispositions de la loi NOTRe* votée le 7 août 2015. Ses 63 élus rempliront un mandat de trois ans et demi, jusqu’en 2021, date des prochaines élections régionales.

Les élections de 2015 avaient déjà marqué l’histoire de la Corse. Cette année-là, les nationalistes avaient conquis pour la première fois l’assemblée de Corse avec 35,34 % des suffrages exprimés en faveur de la liste « Pè a Corsica » (Pour la Corse).

Le poids des nationalistes se confirme en 2017. En effet, les dernières élections, organisées dans le cadre de la création de la nouvelle « collectivité de Corse » au 1er janvier 2018, ont été remportées par la coalition nationaliste de l’autonomiste Gilles Simeoni et l’indépendantiste Jean-Guy Talamoni.

 

Conclusion

Les défis sont nombreux pour cette collectivité, à commencer par la gestion d’un budget avoisinant les 1,2 milliard d’euros, mais déjà grevé par le volume d’une dette se rapprochant des 600 millions d’euros.

Ensuite, il conviendra d’harmoniser le statut des agents des trois collectivités fusionnées sans créer de conflits sociaux. Certains parlent déjà d’une « usine à gaz » de 5 000 agents pour une population de 320 000 habitants.

*Nouvelle Organisation Territoriale de la République 


Je partage sur :

Publié par : le 21 Déc 2017

Envoyer un commentaire :





 

Suivez-nous :

Par mail :

 
 
 

Sur les réseaux sociaux

 
 
 
   

Commentaires récents

 
 
Membre de la CHANED, Chambre Syndicale Nationale de l'Enseignement privé à Distance.